NOTRE DOMAINE

Notre terroir

 

Niché au cœur des 7 pechs (petites collines), le petit village de Pouzolles porte bien son

nom : puits d'huile (podoll). Puits, on l'a bien compris à la configuration du terrain mais pourquoi huile ? Parce que du temps des romains, on extrayait de l'huile minérale pour les lampes.
Le village est bâti sur deux coteaux autour d'un château. De la terrasse de ce château, on peut voir la plaine fertile que la Thongue sillonne capricieusement. Ses fortes crues amènent des alluvions de sable et de galets qui enrichissent un sol originairement argilo-calcaire.
La faible altitude et la proximité de la mer nous met en présence d'un climat méditerranéen typique, caractérisé par un fort ensoleillement annuel, associé à des températures élevées, permettant d'obtenir une excellente maturité pour les raisins et favorisant l'expression des cépages.

 

Notre histoire

 

Le domaine de Bonian, à Pouzolles est le vestige d'un tènement féodal dont on a retrouvé quelques vestiges.
Les premières parcelles de l'exploitation furent acquises en 1938 par Marcel Almes (le grand-père). Son fils Robert prendra la succession avant de la remettre à son fils Alain. Ce dernier se lance par passion dans la viticulture et agrandira l'exploitation. Elle compte désormais 15 hectares.
"Notre domaine est avant tout une histoire de famille autour d'un même amour : la vigne et d'une même passion : le vin."

 

Notre philosophie

 

Alain Almes croit dur comme fer à la valeur des cépages qu'il cultive : Muscat petit grains et Sauvignon pour les blancs, Grenache et Syrah pour le rosé, Grenache, Syrah et Carignan pour les rouges.
Ces cépages lui permettent d'offrir une palette étendue de couleurs et de saveurs
L'objectif essentiel pour Alain est de produire des raisins aromatiques en respectant au maximum le terroir qui l'entoure, il y parvient en ayant de petits rendements (en moyenne 40 hl/ha). Ainsi il entreprend un ré-encépagement partiel de l'exploitation avec une évolution essentielle dans son travail, l'adhésion à un groupe de lutte raisonnée.
Tout ceci dans un seul but : la qualité.
Au cours des balades vigneronnes qu'il organise, il est fier de montrer à quel point sa façon de travailler est respectueuse de l'environnement.
Alain se bat pour faire connaître le vin de sa région. Il est grand mestre de la confrérie del païs de Thongue Peyne Libron, qui a entrepris, avec la commanderie de Faugères et des élus de créer une route des terroirs, des saveurs et du patrimoine.